Gymnopédie No.3

Erik Satie

Performers : Klára Körmendi

Instruments : Piano

Level : Beginner

Pitch : 442Hz

Available movements

About :The Gymnopédies are a series of three variations of impressionist slow waltzes for solo Piano, composed by Erik Satie (1866-1925) and published in Paris in 1888. They were inspired by Gustave Flaubert's historical novel Salammbô (1862) and the Gymnopédies, ritual dances performed in Sparta during religious festivals in ancient Greece.

 

Jouez la partition Gymnopédie n°3 au piano

Minimalistes, inconventionnelles, lentes et aériennes, les Gymnopédies d'Erik Satie brossent un paysage très particulier à la façon impressionniste. Quelques notes suffisent pour esquisser l'ambiance mystique et mélancolique que le compositeur français semble affectionner. Parmi ces trois valses jouées au piano, la Gymnopédie n°3 est définie par son auteur comme "lente et grave". En aucun cas une pièce de concert, elle ressemble plutôt à une musique d'ambiance qui laisse une grande part de liberté au pianiste.

Une pièce plus difficile qu'elle ne le paraît

Au niveau du solfège, la partition Gymnopédie n°3 d'Erik Satie ne pose pas de problème particulier au pianiste débutant ou intermédiaire. Le piège réside justement dans cette apparente simplicité. Jouer cette valse de la même façon qu'un morceau d'étude lui ferait perdre tout son sens. La Gymnopédie 3 nécessite une attention et une émotivité que seul un doigté bien pesé permet. Le travail de l'impressionniste est de laisser deviner le sujet de son art à travers des formes et des couleurs presque abstraites. Pour donner du sens à l'œuvre de Satie, il faut donc bien doser les notes afin que le silence qui les sépare ait le temps d'apparaître.

D'où vient le mot Gymnopédie ?

Les gymnopédies étaient des danses religieuses exécutées par les grecs afin d'apaiser les dieux. Étymologiquement, ce terme peut être traduit par "danse sans armes" ou "danse des enfants nus". En effet, les danseurs, de jeunes garçons évoluaient sans aucun vêtement devant le public. L'œuvre d'Erik Satie, et plus précisément cette Gymnopédie n°3, a été fortement influencée par la mythologie et le rapport à la spiritualité. En jouant cette valse au caractère éthéré, il faut donc garder en tête les images qui ont inspiré le compositeur, tout en y insufflant sa propre conception du morceau. ###Des interprétations très différentes La partition de la Gymnopédie n°3 d'Erik Satie, comme toutes les œuvres du pianiste français, ne comporte pas de barres de mesures ou d'indications de tempo. Il s'agit d'une volonté farouche du compositeur de s'émanciper des codes de la musique classique. Ses indications écrites, qui pourraient à priori renseigner l'interprète sur la façon de jouer le morceau, portent finalement à confusion de par leur caractère fantaisiste (ex : "avec étonnement", "très luisant"). C'est à chaque pianiste de trouver le sens qu'il veut donner à la partition. Cette liberté chère à Satie est finalement la principale règle pour réussir une belle interprétation du morceau.

Privacy

NomadPlay and its partners use cookies to custom the content displayed on our website and produce analytics. You can either accept the use of cookies or configure them. Show more